Mon premier tatouage

20 mars 2019




Hello tout le monde, 

J'espère que vous allez bien.
Aujourd'hui, je reviens sur une dernière expérience de ma vie qui a été plutôt cool : mon premier tatouage. 
J'ai 28 ans et je pense au tatouage depuis une petite dizaine d'années, sans sauter le pas. 
Le rapport complexe que j'ai avec mon corps m'a longtemps dissuadée d'en faire : je redoutais le fait de détester mon corps encore plus avec ça : regretter cette inscription marquée pour la vie sur un corps que j'avais en horreur. 
Et puis mes parents, dont l'avis compte énormément, détestent les tatouages ... 
Bref, autant de raisons qui m'ont fait reculer avant d'oser le grand saut. 

Et un jour, je suis tombée sur le compte Instagram de Laurren, aka Sookie Sale Gosse et je suis tombée amoureuse de ses tatouages. J'ai partagé une de ses oeuvres en story et une lectrice ( Jennifer, un vrai petit ange ) m'a écrit pour me dire que, belle coincidence, elle avait un tatouage de cette artiste. On a échangé et elle m'a beaucoup rassurée sur l'acte en lui-même en insistant sur la douceur de Laurren . 

Une de mes meilleures amies, Lucile, habite près de Metz. Et cette tatoueuse aussi. J'ai écrit à Laurren pour lui parler de mon projet, qui correspondait en tout point à ce qu'elle faisait. Et elle m'a répondu pour me proposer une date. 

A partir de ce moment-là, j'ai passé mon temps sur Pinterest, limite nuit et jour. Et j'y pensais TOUT LE TEMPS. Quand je dis tout le temps, je n'exagère pas. Au moins, ça m'a fait penser à autre chose qu'au mariage pendant quelques semaines ... C'est déjà ça ;)


La veille du tatouage, le stress était à son comble. J'étais même à deux doigts de décommander. Lucile m'a rassuré comme elle a pu mais elle n'était pas hyper sereine non plus, malgré tous ses tatouages. 

... 

Le jour J : je suis stressée comme jamais. Lucile me force à déjeuner un truc pour pas que je tombe dans les pommes. Et on est parti. Laurren m'ouvre la porte : elle est si jolie, et tellement douce.
Son studio est magnifique, rempli de petites oeuvres d'arts, d'objets insolites qui en font un bel endroit chaleureux. 
Elle me montre le dessin qu'elle a fait , avec mes indications : il est parfait. Il est unique. Elle m'assure qu'il est encore temps de le changer si je veux : elle s'assure vraiment qu'il me plait avant qu'on décide de l'emplacement exact. 
Laurren le transfert sur un espèce de calque ( c'est le "stencil" ), et puis on décide de l'emplacement exact. Elle le "calque" sur deux endroits de mon bras pour que je puisse me décider. A aucun moment, elle ne me presse. Je peux prendre mon temps. Et ça me rassure beaucoup ... 
Et c'est parti. Et alors là ... Je ne sais pas si c'est sa douceur, si c'est l'endroit ou si je suis particulièrement résistante à la douleur ( ce dont je doute fortement ), mais je n'ai pratiquement pas eu mal. 

Le dessin est juste sur mes cicatrices de scarifications. Quand je vois mon bras, je ne vois plus ces cicatrices, je vois ce dessin qui veut dire beaucoup. Je vois ce moment passé avec ma meilleure amie et avec Laurren, cette femme merveilleuse, douce, drôle et si talentueuse. 

Je pense qu'on ne parle pas assez de la nécessité d'avoir un bon feeling avec son tatoueur.Je pense que je n'aurais pas pu me faire tatouer par une personne avec qui le lien ne passe pas, qui a des valeurs fondamentalement éloignées des miennes. C'est trop important de se sentir en sécurité physique et mentale avec son tatoueur : j'avais besoin de bienveillance. Et c'est ce qui s'est passé.

Alors merci Laurren /Sookie ! Et à très vite pour un prochain projet ... 


Tatouage par Sookie Salle Gosse
Pull : Zizzi chez Roxine Club (actuellement en promo )


















4 commentaires

  1. Bienvenue dans la famille des tatoués !
    Je suis hyper contente pour toi que tu ais aimé l'expérience, et surtout trouvé la bonne artiste (j'habite à Nancy et je ne la connaissais pas, alors merci)
    Les tatouages m'ont aidé à apprécier ce corps qui est le mien, j'en ai 6 (le premier à 18 ans) et ils sont à mes yeux des bijoux pour sublime ce que je suis naturellement.
    Ils racontent principalement mon histoire et ma famille.
    Si un jour tu repasses par la Lorraine je serais ravie de te rencontrer ! ♥

    RépondreSupprimer
  2. Hello every one, here every one is sharing such knowledge, therefore it's
    good to read this web site, and I used to go to see this webpage all the time.

    RépondreSupprimer
  3. I blog often and I genuinely thank you for your information. The article has truly peaked my interest.
    I'm going to book mark your site and keep checking for new details about
    once a week. I opted in for your RSS feed as well.

    RépondreSupprimer
  4. Ma Belle, Ma Douce B,

    Ça fait bien longtemps que je n'ai plus commenté même si je continue à te suivre assidûment sur "Instagram" et ici...
    Une nouvelle fois, je dois te remercier.
    Je me suis faite tatouer lorsque j'avais 20 ans.
    Depuis maintenant une 15aine d'années, j'avais l'idée de faire un second tatouage mais mes fluctuations de poids, les changements de mon corps, etc. m'ont tenue éloignée de ce projet qui (pourtant) restait bien, là, présent dans un coin de ma tête.
    A l'approche de la 40aine, j'ai décidé de subir une chirurgie bariatrique car mon surpoids s’était mué en obésité morbide ; une obésité qui mettait ma santé en danger.
    Je m'était dit que si j'atteignais le poids que je m’étais fixé (qui, je précise, fait de moi une personne toujours en surpoids, d'après mon IMC, mais me convient parfaitement !) je sauterais le pas de faire un second tatouage.
    Depuis lors, j'ai cherché LE tatoueur qui saurais comprendre mon projet et ma démarche.
    Je cherchais depuis presque un an.
    Pendant cette période, j'ai contacté plusieurs tatoueurs. Je n'ai pas eu de réponse ou des réponses impersonnelles de répondant pas à mes attentes.
    Et, j'ai vu la photo de ton tatouage sur "Instagram" !!! J'ai suivi le lien, suis tombé sur le compte de Sookie, ai envoyé un mail... Et, le miracle s'est produit. En recevant sa réponse, j'ai IMMÉDIATEMENT su que c'était elle.
    Je l'ai rencontré samedi dernier, sur Paris (où elle se déplace en guest de temps en temps).
    Nous nous revoyons le 11 mai pour la concrétisation de ce projet...
    Donc, merci pour cette belle découverte.
    Je t'embrasse, Ma B.


    RépondreSupprimer

Merci pour vos p'tits mots. <3

Latest Instagrams

© Chroniques de B.. Design by Fearne.