Grossophobie médicale : ma petite anecdote.

28 novembre 2013





Après être passée par tous les corps ( ou presque ) , j’ai remarqué une chose : minces ou gros, les gens peuvent nous considérer & se comporter avec nous très différemment.
Je passerai vite sur le côté fragile de la maigreur & qu’on n’ose toucher sous peine de la « briser »… Un ex m’a dit il y a quelques années que la raison pour laquelle il m’avait quittée était celle-là : il avait peur de me « casser ». Passons sur l’idiotie de l’expression. Je ne me suis pas cassée à ce moment, ni avant, ni après.

Bref. Les premières fois où j’ai été voir des médecins en étant vraiment en surpoids. J’ai eu la désagréable impression d’avoir fait quelque chose de mal, de devoir avoir honte de l’état dans lequel je me présentais devant eux. On ne va pas polémiquer une énième fois sur les dangers du surpoids, de l’obésité. Il existe sûrement mais ce n’était pas spécialement la raison pour laquelle j’allais les voir. C’était parfois une déprime, une gastro, une grippe ou encore … un besoin de pilule. Et avant de trouver le docteur compréhensif, encourageant & simple que je vois aujourd’hui, j’ai vécu quelques mauvaises expériences dans les cabinets médicaux, et dans un en particulier : le gynéco .

Aller chez le gynéco n’est jamais quelque chose d’agréable. La première fois que j’y suis allée, je commençais tout juste ma relation avec mon copain actuel, il y a donc 5 ans. J’étais loin d’être grosse, mais quand même à 1kg de l’IMC « surpoids » … Il n’en a pas fallu plus pour que le gynéco me refuse la pilule sous prétexte que j’étais déjà assez « ronde comme ça » … Je venais tout juste d’arrêter de me faire vomir & je dois avouer que j’avais alors été vraiment très choquée.

Je n’y suis du coup pas allée pendant 3 ans….  Mais quand on est une femme, aller chez le gynéco est quand même chaudement recommandé. De plus, ma diététicienne m’avait confié qu’elle pensait qu’il serait intéressant que je consulte pour une suspicion d’Ovaires Polykystiques qui empêcheraient une perte de poids significative puisqu’au vu  de mes carnets alimentaires, rien n’indiquait vraiment que je ne perde pas de poids.
Et puis le cap des 3 ans avec mon copain méritait aussi un p’tit check-up.

J’y retourne donc. J’avais presque oublié la petite phrase du dernier rendez-vous. Je n’avais presque pas peur.
J’entre. A peine bonjour. Il me détaille. J’ai oublié de dire que depuis le dernier rendez-vous, j’avais pris entre 10 et 15 kilos. L’arrêt des vomissements, une année seule à Paris 2 ans auparavant, mon corps que je ne maitrise plus aussi … Bref j’arrive. Il me détaille et me demande de monter sur la balance. Je m’exécute : on parlera de ce pourquoi j’étais venue plus tard hein, pas grave …
Et là une phrase assassine « Bon. Va falloir arrêter l’macdo hein. » … Hein ? Quoi ? Pardon j’ai du mal entendre ? Je n’avais alors absolument pas parlé de mes habitudes alimentaires ( & ce n’était PAS franchement macdo ). Et il enchaine sans me laisser le temps d’en placer une. «  Non mais j’crois que vous vous rendez pas bien compte. Dans 3 ans, vous allez peser 100kilos. Et puis alors là pour maigrir après y’a la peau qui pend et tout. A même pas 25 ans c’est quand même bien triste. » Après plusieurs affirmations sur ce que je devais manger, sur le fait qu’il fallait arrêter la sédentarité ( j’avais alors commencé la gym à peu près 4/5 heures par semaine … ), il m’a alors dit « Mais heu, vous êtes toujours avec votre ami ? Mais ça le dérange pas que vous soyez comme ça ? » … Et là j’ai pensé à lui, très fort, à quel point il m’aimait, à quel point il s’était battu pour que j’arrête mes vomissements, que j’avais fait le bon choix. J’ai pensé à lui très fort pour me retenir de pleurer dans son cabinet. Et j’ai juste dit « Oui. Et non. »

Ensuite, il m’examine très rapidement. Je lui confie les préoccupations de ma diet. Il me dit que non, aucun problèmes d’OP mais qu’en revanche, il va falloir sérieusement PENSER à perdre ...  ( Comme si ça ne m’avait pas encore traversé la tête bien sûr … )

Je règle la consultation, je pars et m’effondre dans la rue. Je me souviens d’ailleurs avoir rejoint ma mère à la gym et avoir pleuré dans ses bras et dans les bras de ma prof.

Je ne me suis rarement sentie aussi humiliée. Je n’ai jamais eu aussi honte de mon corps, honte de ce que j’étais. Et c’est d’autant plus dur quand c’est un médecin qui me dit que mon corps ne vaut rien, qu’il est finalement à la fois laid et en mauvaise santé.
Pour une des premières fois de ma vie, je me suis sentie abandonnée par le corps médical, comme si je ne méritais pas d’être soignée, comme si je méritais juste de survivre en attendant de mourir du diabète ou d’un infarctus …

Vous allez me dire : même les médecins ont le droit d’être cons. Ça c’est certain. Mais j’ai toujours, naïvement certes, pensé qu’un médecin avait un certain devoir au regard de son patient : devoir de respect, d’écoute, de tolérance et d’ouverture … Tout ce dont il avait alors manqué à ce moment là.  

Aujourd’hui ça fait 2 ans, je suis en bonne santé, je suis musclée, toujours ronde & gourmande mais je fais du sport, je mange équilibré et je maigrirai peut-être un jour … ou pas. Mais je continue de vivre avec toujours au fond cette petite honte, la petite voix qui me dit «  si t’es comme ça, c’est de ta faute, tu fais forcément les choses mal. Et puis ton mec pourquoi il est avec toi c’est vrai ? … »

Pourtant je suis très très loin d'être obèse morbide et ... j’ose à peine imaginer comment ce gynéco peut traiter les jeunes femmes bien plus rondes que moi. Parfois ça m’fait mal de me dire qu’il en a peut-être brisée une autre …ça m'fait mal de me dire que des tas de personnes sont lâchées par le corps médical pour leurs poids, ça m'fait mal de me dire qu'on refuse la pilule ET la FIV aux personnes obèses. Mais ce qui me fait le plus mal, c'est de savoir tous les dégâts qu'un médecin peut faire quand il manque de tact, de finesse, voir quand il est carrément grossophobe et que la personne en face se retrouve dans la culpabilité extrême vis à vis de son corps ... 
J'ai eu mal mais maintenant ça va. Maintenant si j'ai mal c'est en pensant à tous ces hommes & femmes qui n'osent plus aller voir leur médecin pour des migraines, des douleurs, une grippe ou une gastro de peur de se faire juger.

Pour finir, je ne suis bien sûr jamais retournée chez ce gynéco. La deuxième gynéco que j’ai vu est adorable, a  confirmé le diagnostic d’un début d’OP & m’a mise sous pilule ...


Source photo :positivebodyimageinspiration.tumblr

41 commentaires

  1. Même si les médecins "peuvent être cons", ce gynéco est dégueulasse et est une honte pour sa profession ! N'importe quoi...

    RépondreSupprimer
  2. Mais quel cretin! Et lui, ça ne leur pose aucun problème d'être grossier? Parce que ce n'est pas sa faute si il n'est même pas capable d'être poli?
    J'ai eu le même problème une seule fois, avec UNE docteur en plus, qui m'a refusé la pilule pour raison religieuse ( c'était en Irlande, les médecins catho intégristes ont le droit de faire ça) et à rajoute, alors que je partais, que je ferais mieux de perdre du poids, pour une française! Raciste donc avec ça!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je savais même pas que les médecins pouvaient faire ça pour raison religieuse, c'est juste fou ce qui t'est arrivée aussi tiens !
      On a quand même le droit de disposer de notre corps comme il nous semble !

      Supprimer
  3. Bonjour miss !!!
    Je connais cette souffrance car j'ai vécu la même chose en ce qui concerne le gynéco.
    Pour ma part je suis OPK je l'ai su très tôt j'avais 14 ans ! Un jour j'ai voulu changer de gygy car la mienne ne me plaisait pas elle ne m'inspirait pas confiance car elle était passé à coté d'une infection.
    Je suis allé voir un autre gygy au final je suis tombé sur le pire cauchemar !
    Pareil avant même avoir passer la porte de son cabinet il m'à regardé de haut en bas ! Moi qui en plus d'être stressé parce que c'était un homme je me suis senti mal à l'aise et puis quand je suis monté sur la balance j'ai eu le droit à me faire remontées les bretelles comme si je savais pas que j'étais en surpoids !!!
    Du cou il me soigne pour mon infection et me fait mes prescription de pilule sans même me voir en consultation ce qui m'arrangeais bien ! Jusqu'au jour ou avec mon copain on envisage d'avoir un enfant ! Forcément je retourne le voir il me prend la tête avec mes kilos me dit que si je veux tomber enceinte il faut que je perde 20 kilo il me dit aussi que si je suis OPK c'est de ma faute parce que je suis grosse ! Il me prescrit quand même le fameux médicament clomid sensé aider à l'ovulation malheureusement malgré le médoc je n'ovule pas. Je retourne le voir et la il me dit que de toute façon il ne fera rien de plus que si je veux tomber enceinte il faut que je perde 20 kilos et qu'à ce moment la il y fera quelque chose en repartant il me dit "Revenez dans 6 mois quand vous aurez perdu 10 kilos !". Je me suis senti trop mal quand je suis sorti du cabinet.
    J'ai donc chercher un autre gygy sur ma région et cette fois si je voulais une femme car je me suis senti tellement mal à l'aise que je fais un blocage avec les gygy. J'ai fini par trouver une gygy endocrino et la les choses ont avancées elle m'à expliqué que le surpoids est lié à ma pathologie des OPK et qu'il est difficile de perdre du poids quand on est OPK. Elle m'à aussi represcrit clomid en augmentant la dose et miracle j'ai réussi à ovuler malheureusement je ne suis pas tomber enceinte car on c'est aperçu que j'étais pas seule à avoir un soucis mon conjoint lui aussi avait des soucis. Finalement on à du aller en centre de PMA et ça c'est soldé par une FIV ICSI mais avant de faire la FIV la gygy de la PMA m'à demander perdre 4kg sinon elle refusait de me la faire pourtant je suis pas en obésité morbide. Je tente le tout pour le tout ! J'ai fait régime DUKAN dangereux mais efficace j'ai perdu 10kg en 3 mois j'en ai perdu 13 au total bien plus que 4kg j'étais contente mais personne c'est soucié de comment j'avais perdu si vite et quels risques j'avais pris ! Seulement avant l'intervention j'ai du faire des examens pour l'anesthésiste et la ça à bien failli me couter ma FIV puisque du fait des carences lié à ce régime mes résultats étaient pas top j'était à la limite l'anesthésiste m'à même demandé si je m'alimentais bien ! Quand je suis tombé enceinte à ma 2eme FIV j'ai eu un effet rebond déjà j'ai du prendre environ 3 kg pendant le mois de traitements plus 20 kg pendant la grossesse ! Alors certes j'ai une petite fille de 2 ans dont je suis fier de m'être battu pour mais aujourd'hui je suis plus grosse que lors de mon début de régime l'effet rebond est violant à mon accouchement j'ai perdu 8/9kg mais le reste j'arrive plus à perdre ! Alors je pense que les médecins devraient un peu ce remettre en question sur certaines choses comme les facteurs génétique et encore bien d'autres choses avant de nous en mettre pleins la tronche et de vouloir à tout pris nous faire rentrer dans la norme puisque même si certains y arrivent à un moment de leur vie il y a un effet rebond bien plus mauvais !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas pu mettre la fin de mon com pas assez de place je fais donc un copier coller.

    Il faut aussi protégé les enfants et ne pas oublié que les régime trop tot chez les enfants en pleins développement est à proscrire ! Toute ma petite enfance à été rythmé par des régimes à gogo imposé par les médecins parce que depuis bébé je suis en surpoids toute mon enfance j'ai eu des effets yoyo à cause de ça et je pense que j'en paie les pots cassé aujourd'hui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton long témoignage qui m'a vraiment émue.
      Je sais d'avance que tu sauras justement tout ce qu'il ne faut pas faire avec ta petite par ta propre expérience ...
      J'espère que tu n'auras plus jamais à vivre tout ça à nouveau...
      Bon courage pour la suite surtout !

      Supprimer
  5. Hello,
    J'ai connu la même situation avec une gyneco à Marseille. Une dingue. Elle me disait des choses du style "mais vous ne le dégoutez pas votre copain en étant aussi grosse?". J'étais en simple surpoids, pas obèse. Entendre ça adolescente, ça vous brise. Il faudrait pouvoir les dénoncer ces tueurs de confiance en soi.
    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Sophie
      Déjà quand bien même tu aurais été obèse, elle n'avait JAMAIS à te dire des choses comme ça. Si elle elle a un problème ac son corps ou sa sexualité, elle n'a pas à t'en faire payer les frais quoi ! c'est qd même fou.

      Supprimer
  6. Je n'ai jamais eu de problèmes de poids ou de médecins incompréhensifs, mais je peux te dire que de mon point de vue, il n'y a pas matière à juger ta morphologie. Je suis contente pour toi que tu aies enfin pu trouver un médecin qui te convienne!

    RépondreSupprimer
  7. Wahou je suis choqué par le comportement de ce gynéco il doit être frustré ! Moi je me souvient quand j'étais en cm2 a la visite médical de l'école le médecin scolaire m'avait dit "va falloir perdre 10kilos" alors qu'a cette époque j'avais un imc dans la norme. Il y en à on se demande pourquoi ils ont choisit de faire médecin... Et je suis comme toi j'ai eu des tca, je suis aujourd'hui plus grosse qu'a une époque et je ressens toujours la même honte dont tu parle, je me bats tous les jours pour ne pas retomber dans les vomissement,les crises etc. Et je tenais a te dire que quand je pense trop à ca je viens souvent jeter un petit coup d' œil a ton blog pour voir si tu écris quelque chose de nouveau a ce sujet. Je te remercie pour tes texte, comme tu la dit il y à des médecins et des gens qui nous brise mais toi tu fais partie de ceux qui nous aide a s'en sortir !

    http://vertiegraphie.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà j'trouve ça absolument scandaleux qu'alors que tu avais un imc ds la norme, un médecin te dise de perdre 10 kg en CM2 !! Déjà qu'en général à cet âge, on suggère de stabiliser, afin que l'enfant s'affine en grandissant. Mais bon ... Tu peux être fière déjà d'avoir arrêté les vomissements, les crises, tout ça. Reste forte <3
      Et merci à toi, ça me touche beaucoup ce que tu me dis ...

      Supprimer
  8. Je suis obèse et j'ai eu la chance de ne jamais tomber sur ce genre de médecin. Les médecins "cons", je les ai connus avant lorsque je n'étais même pas en surpoids. Ces médecins me parlaient sans arrêt de régime. Je vois le résultat aujourd'hui : régimes, développement de TCA et finalement l'obésité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est souvent le cycle infernal, je m'en rends compte encore plus quand des gens m'écrivent pour me raconter leurs histoires ici ou par mail ...
      Bon courage en tout cas ...

      Supprimer
  9. je ne suis jamais tombé sur de tels co******* mais depuis toute petite, on m'a harcelée (moins violemment) sur mon poids et effectivement, ça n'amène rien de bon. moi, chez le gyneco, j'ai d'autres problèmes ... je souffre d'endométriose (incurable) et jusqu'à maintenant, aucun de mes gynecos ne m'a prise en charge correctement ...
    bref !
    tu me donnes vraiment envie de me mettre au sport mais je suis perdue, je ne sais pas quoi faire ! y'a un truc que j'adorais à la salle, je sais que ça va paraître super con, mais c'est la marche rapide sur tapis ! je kiffe le fait de varier les vitesses / les pentes etc. j'ai peur d'être prise pour une noeud-noeud si je me réinscris en salle juste "pr aller marcher sur un tapis" ... mais bon. à suivre ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho mais c'est fou que personne puisse te prendre en charge convenablement, bats toi, il y a des gynécos & des médecins en général qui sont quand même hyper compétents & compréhensifs.
      Et ouiiiii il faut. Honnêtement t'auras pas du tout l'air d'une noeud-noeud ( c'est marrant moi j'écris ça "neuneu" haha), au contraire si tu sais déjà qu'un truc te convient : fonce ! & après tu testeras peut-être les autres machines mais le tapis de course, ça fait quand même travailler pas mal dechoses dont le cardio !
      Bises la belle

      Supprimer
  10. Quel gros con ! Il n'y a pas d'autre mot ! C'est vrai que parfois les médecin se sentent un peu tout puissants et se permettent des jugements hâtifs et négatifs. Ils ne se rendent pas compte du mal qu'ils provoquent. Certains pensent qu'en nous "boostant" par la parole ils vont nous faire prendre conscience de notre poids et hop nous mettre au régime comme par magie. Bah non, ça marche pas et c'est même pire ! Beaucoup ont de vieilles pensées crétines sur le surpoids...
    Accepter son corps et vivre sainement est bien plus difficile que de maigrir... Ils devraient déjà nous aider à y arriver.
    Mais comme tu dis, tous les médecins ne se conduisent pas comme ça et j'ai de la chance d'être tobée sur des médecins compréhensifs et délicats. Je crois qu'à mon âge (avant je n'osais pas !!!) et avec tout ce que je sais maintenant sur moi, mon corps, je me permettrai de l'ouvrir devant un médecin (ou n'importe qui) me faisant une réflexion débile ! Non mais oh !!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha merci pour tes encouragements ! C'est vrai que j'aurais du l'ouvrir, j'aurais voulu mais parfois jsuis un peu timide, & je l'ouvre pas trop pour ce genre de choses quand j'suis vexée ou gênée ...
      En tout cas je suis d'accord avec toi sur toute la ligne. Merci pour ton commentaire !

      Supprimer
  11. Quel gros con ! Il n'y a pas d'autre mot ! C'est vrai que parfois les médecin se sentent un peu tout puissants et se permettent des jugements hatifs et négatifs. Ils ne se rendent pas compte du mal qu'ils provoquent. Certains pensent qu'en nous "boostant" par la parole ils vont nous faire prendre conscience de notre poids et hop nous mettre au régime comme par magie. Bah non, ça marche pas et c'est même pire ! Beaucoup ont de vieilles pensées crétines sur le surpoids...
    Accepter son corps et vivre sainement est bien plus difficile que de maigrir... Ils devraient déjà nous aider à y arriver.
    Mais comme tu dis, tous les médecins ne se conduisent pas comme ça et j'ai de la chance d'être tobée sur des médecins compréhensifs et délicats. Je crois qu'à mon âge (avant je n'osais pas !!!) et avec tout ce que je sais maintenant sur moi, mon corps, je me permettrai de l'ouvrir devant un médecin (ou n'importe qui) me faisant une réflexion débile ! Non mais oh !!!!!

    RépondreSupprimer
  12. OMG. Mais donne moi l'adresse de ce con que j'aille lui dire deux mots bien placés !!!!!! Je suis folle de rage là, j'en reviens pas que quelqu'un ose dire ces paroles, encore plus un médecin ! Comme ci insulter les gens pouvait les aider, non mais dans quel monde vit-il ?! C'est incroyable. A mon avis sa femme l'a quitté le matin même en lui disant qu'elle couchait avec tout le quartier c'est pas possible... !
    Je suis vrmt désolé que tu aies vécu ça ma belle <3 love love <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hahaha ma belle ! Ton commentaire m'a bien fait rire !
      <3
      Love love <3

      Supprimer
  13. J'ai moi même eu affaire à une gynéco peu scrupuleuse.
    Premier rdv 16 ans 50 kilos. 3 ans plus tard j'en pesais 65. Ok 15 kilos mais loin d'être grosse. Elle me disait de manger des pommes avant de manger pour éviter de me goinfrer que je ne trouverai jamais de boulot si je continuais.... PLusieurs fois je suis sortie de son cabinet en pleurant avant de me rendre compte que ce n'était pas normal et que je change de gyneco. La suivante, une toute douce, m'a demandé pourquoi je prenais cette pilule là qui favorisait vachement la prise de poids. Tu crois que l'autre m'aurait avertie ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah génial ... Une belle erreur médicale assortie de remarques odieuses: toi aussi t'es tombée sur une bonne ...
      Merci pour ton témoignage Paula.

      Supprimer
  14. Je suis vraiment choquée de la manière dont t'a parlé ce médecin ... J'y crois pas !
    Mais quel irrespect ! Des médecins sans tact, j'en ai vu mais alors là c'est énorme ... Ce mec ne mérite vraiment pas de faire ce métier

    RépondreSupprimer
  15. Ne t'inquiètes pas, à mon avis c'était juste un connard de frustré qui un jour n'a pas réussi à se serrer une "grosse" et s'est fait refouler. À tous les coups c'est ça parce qu'un homme qui se permet d'être aussi indélicat c'est qu'il y a une faille en lui ;)...
    L'eau a coulé sous les ponts et comme tu le dis si bien tu es toujours ronde, gourmande et tu perdra peut-être un jour! Mais pas de quoi en faire une dépression tant qu'on est bien dans notre peau c'est le principal

    RépondreSupprimer
  16. Ton témoignage est bouleversant. Incroyable. Choquant. Je n'aurais jamais pensé que quelqu'un du corps médical serait capable d'un tel manque d'humanité, de tact et de respect. Tout comme toi, je me suis toujours dit que ces personnes là, presque encore plus que toutes les autres étaient normalement plus délicates dans leurs propos et non apte à juger de la sorte.
    Ça fait mal de lire ça. Je sais que je n'aurais pas eu ton courage. Vraiment pas.
    Je te couvre de bisous et j'espère que plus jamais tu n'aura à faire à ce genre de personnages. Tu ne mérite pas ça. Personne d'ailleurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci la belle pour tes gentils mots...<3

      Supprimer
  17. Des cons, y en a partout. Et même que parfois ils sont médecins... ce que je ne comprends pas c'est pourquoi tu as persisté à aller voir cet abruti. Et surtout pourquoi au 2ème rendez-vous tu ne t'es pas barrée vite fait bien fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que dans ma ville, y'a 2 gynécos. Que la deuxième avait 6 mois d'attente. Et que je voulais être sûre si ce problème d'OPK était reel ou non.
      Et puis oui j'aurais du me barrer, mais c'est plus facile à dire qu'à faire ... ;) Je suis plutôt du genre à pleurer après qu'à gueuler sur place. C'est dommage mais c'est un de mes gros défauts ...

      Supprimer
    2. Pénurie de médecins ouais :/ C'est pour cette raison que je ne prends pas de gynéco "homme", quoi de mieux qu'une femme pour comprendre les problèmes de femmes. Les hommes sont des grosses brutes autant dans leurs gestes que dans leurs mots, c'est incroyable.

      Supprimer
    3. Homme ou femme, même combat à mon avis. J'ai vu en tout 4 gynécos, toutes femmes. Et sur le lot, il n'y en a qu'une qui ne m'a pas parlé de mon poids. Les autres m'ont dit que j'étais trop grosse et passent la consultation à me dire comment manger (tout en sachant que la pilule m'a fait prendre 10kg...).

      Supprimer
  18. Quelle violence dans les paroles venant d'un professionnel de la santé, de quelqu'un en qui on doit avoir confiance et devant lequel on se met à nue... Ca me dépasse. Je suis loin d'être obèse, même plutôt maigre et pourtant, j'ai une hygiène de vie lamentable. Sauf qu'à moi, on ne fera pas ce genre de réflexions immondes, on ne se posera pas la question de savoir si je me nourris bien et si je fais du sport. Je suis pourtant sûre que tu dois être en meilleure forme que moi ;).
    En même temps, ça ne m'étonne pas. J'ai des médecins dans ma famille et ils ont réussi à me sortir des énormités, des choses bêtes et méchantes sur l'alcoolisme et la dépression de ma mère, là où je pensais trouver du recul et de la compréhension que je croyais liés à leur métier et leur formation. Depuis, je ne me fais plus trop d'illusions, un médecin reste un homme avec parfois des idées et des principes bien pauvres... Je te souhaite beaucoup de courage pour faire face à ce genre d'individus.

    RépondreSupprimer
  19. Ce gynéco est vraiment un crétin , je ne comprends pas qu'un professionnel puisse traiter ses patients de la sorte et d'être aussi incompétent , car il a fait un mauvais diagnostique . Je comprends l'état dans lequel tu étais après cette consultation .

    J'ai eu aussi ce problème , mais avec mon (ancien) médecin ; j'avais 13 ans , quelques kilos en trop mais cela ne me dérangeait pas . Lors d'une visite chez mon médecin , après la pesée , il me dit que "si tu ne fais pas attention , tu vas être obèse ." 70kg , ça serait de l'obésité pour ce médecin !! Surtout que je mangeais rarement de fast food , jamais de sucreries ; mon alimentation a toujours été équilibrée ... me dire que j'étais proche de l'obésité , m'a beaucoup choquée et marquée . Il m'a conseillée de faire du sport . Ma mère était avec moi lors de cette consultation et elle a été choquée aussi par ses propos . Je me suis donc mise au sport , mais pas de réelles changements sur mon poids ...
    Finalement j'ai changée de médecin , lors d'une consultation celui-ci a découvert la cause de mon surpoids : j'avais un dérèglement hormonale . J'ai suivie un traitement et miracle , j'ai perdue les kilos que j'avais en trop , je continue de faire du sport et je mange équilibrée pour le plaisir .
    C'est honteux de rendre coupable les gens de leur surpoids ,de les mettre mal à l'aise , les mots peuvent être très blessants , des années après j'y pense encore et me voit comme "grosse" ( le corps change mais le cerveau a dû mal à l'intégrer ) .

    RépondreSupprimer
  20. Je tombe sur ton blog, lis ton article et je m'y retrouve tellement... Je suis moi même en obésité morbide, je sais pertinemment que je pourrais faire quelques efforts de plus, me priver un peu, faire plus de sport mais entendre ces jeunes femmes toujours se priver d'un rien pour un régime ça m'irisse le poil et me fait penser que je suis heureuse comme ça. J'accepte mon obésité, j'ai des amis, un petit copain depuis 3 ans qui me dit tous les jours que je suis la plus belle, un métier que j'adore dans le tourisme. Tout ce qu'il faut pour avoir le moral en sommes... Mais voilà comme tu le dis la case gyneco et docteur est obligatoire et c'est là que tout ce que qui me donne la force d'avoir confiance en moi s'écroule... La première consultation chez la gyneco je l'ai eu à 15 ans et elle a été terrible, comment peut on dire à une enfant de 15 ans que de toute façon grosse comme elle est elle n'aura jamais d'enfant? et vouloir l'envoyer dans un centre pour obèse (aujourd'hui l'idée me traverse l'esprit mais à 15 ans on ne pense pas du tout à ces choses là...). Cette consultation m'a démolie et m'a encouragé à m'empiffrer encore plus. Après ça j'ai trouvé une autre gynéco qui je pensais était bien plus compréhensive. Bien entendu je me trompais, je n'ai jamais été aussi choqué à un rdv médical... en moins d'une heure elle m'a sortie "Dans votre métier il faudrait que vous soyez plus mince, l'obésité ça ne fait pas vendre dans le tourisme" et "Mais votre petit ami il vous aime comme ça? Il est d'origine française?" autrement dit... "est-ce un africain? car comme je suis une gyneco pleine de principes et de clichés je sais que les africains aiment les rondes" Et bien non madame, quand bien même cela ne vous regarde pas, quand bien même mon copain serait africain je n'aurais pas à vous le dire pour justifier une potentielle attirance pour moi de sa part. Mon copain est blond au yeux bleu et dans ses yeux je sais qu'il ne ment pas quand il me regarde. Tout ça pour dire le dégoût profond que j'ai pour les médecins, je ne généralise pas comme eux le font mais je comprends ce que tu peux ressentir chaque fois que tu prends un rdv médical. Et comme tu le dis si bien, si il y a des gynecos qui passent par ici... quand on vous prend un rdv pour un renouvellement de pillule ce n'est pas pour se faire démolir le moral en 30 minutes, notre corps nous le voyons tous les jours nous sommes toutes conscientes de nos imperfections et du danger que cela peut représenter, des medecins s'alarmant sur notre poids il y en a eu avant vous alors inutile de focaliser là dessus sans qu'on vous le demande...

    RépondreSupprimer
  21. Je ne sais pas si c'est dans ma tête ou si c'est réel, mais j'ai l'impression que les gens me respectent moins depuis que j'ai pris mes 10-12 kg.

    RépondreSupprimer
  22. Comme je comprends ce que tu as vécu ... Il y a 6 mois, j'étais dans la même situation. J'ai réussi à maigrir toute seule car les médecins m'ont plus découragée qu'autre chose. J'ai perdu 21 kg en 4 mois et maintenant je stabilise, du sport et un rééquilibrage alimentaire.
    J'espère qu'un jour les médecins comprendront que ce qu'ils disent peut détruire une personne ...
    Un jour je retournerais chez les médecins ... mais pas maintenant.

    RépondreSupprimer
  23. J'ai bien des kilos en trop et depuis que je suis petite, c'est la visite médicale qui m'angoisse. Lors d'une visite médicale de primaire, le docteur m'a dit "Tu sais, tu devrais vraiment arrêter de boire coca et de manger des bonbons hein." Or, je n'avais jamais goûté au coca (je n'aimais pas le pétillant étant petite) et n'avait jamais mangé de bonbons (ma mère ne voulait pas pour les caries haha). J'étais petite mais je m'en souviendrai toujours. Je me suis vraiment sentie mal à ce moment-là.
    Cette année, je suis en première année à la fac (je pense que c'est comme ça que vous dites, en Belgique on dit haute-école, enfin bref) et bam, visite médicale. Je me suis dis "ouais à mon âge, ça ira, ils feront plus de remarques complètement déplacées" et bien si. Je fais les petits examens de base : yeux, pesée, mesure,... et là j'entre ensuite chez le médecin. A peine rentrée, elle me regarde de haut en bas comme si j'étais un animal. Elle me sourit comme si j'avais besoin d'énormément de compassion, elle me dit que je peux m'assoir et la première question qu'elle me pose est "vous faites du sport ?" toujours avec son petit sourire. Là, je me ferme complètement. Oui, j'en fais. J'essaie de m'y tenir mais avec les études ce n'est pas facile d'avoir un rythme régulier. Ensuite, elle me demande d'aller sur sa table d'osculation, elle regarde mes oreilles, ma gorge et me dit "tu sais il faut vraiment éviter le yoyo, c'est très mauvais" AH BON ??? Puis elle me dit "Tu as déjà pensé à faire un régime ?" Nonon, jamais. C'est quoi ça déjà ? Je lui réponds très sèchement "Je suis au régime depuis que j'ai 11 ans, l'effet yoyo je connais vous savez." Elle ne démord pas et continuer à me bassiner avec ses histoires de régime. Je ne réponds même plus, je reprends mon papier, lui dit au revoir par politesse et sort de son cabinet.

    Les gens sont vraiment idiots parfois, on dirait que ça les amuse de nous dire des choses pareilles. Ils ne se rendent pas compte du mal que ça peut faire.

    Merci pour ton témoignage <3

    RépondreSupprimer
  24. Horrible ! Je pense qu'on peut les signaler à l'ordre des médecins pour ce genre de commentaires (genre "votre copain va vous quitter"). Moi j'en ai eu un qui me disait des trucs aussi débiles que "Il faudrait perdre un ou deux kilos" (pour des raisons médicales vraiment ???) ou qui s'intéressait de très très près à ma sexualité. Je lui ai dit ses quatre vérités avant de claquer la porte.

    RépondreSupprimer

Merci pour vos p'tits mots. <3

Latest Instagrams

© Chroniques de B.. Design by Fearne.